Rechercher
  • Johan de la Monneraye

LA FAKE-NEWS CONSTANCE QUENIAUX : Une campagne de désinformation:

Cette Fake-News est un montage de communication de toute pièce. La preuve en est que Md Sylvie Aubenas de la BNF, est une grande amie du cercle très particulier des Conservateurs du Musée d’Orsay, et notamment de Md Laurence Des Cars, l’actuelle Directrice Générale de ce Musée : Déjà en 2004 toutes deux cosignaient le Catalogue de l’Exposition Courbet « Autour des Paysages de mer », puis on les retrouve de nouveau ensemble dans la rédaction du magnifique Catalogue de l’Exposition Courbet de 2008, exposition retentissante qui fit le tour du monde. Leur connivence n’est plus à démontrer, et les connaissances de Md Aubenas sur l’œuvre de Gustave Courbet portent évidemment à charge dans cette Infox. La passivité du Musée d’Orsay dans la non dénonciation de ce scandale, corrobore d’autant plus la machination.


La ficelle est si grosse et bien trop connue pour ne pas apparaître pour ce qu’elle est : Une campagne de désinformation qui n’a d’autre but que d’occulter le vrai sujet sur l’Origine du monde : La redécouverte gênante en 2013, du visage en extase de Johanna qui couronnait ce bas ventre avant son découpage. Et la presse, involontairement complice de cette Fake-News, a répandue cette imposture de communication en reproduisant naïvement l’annonce scoop de l’AFP, au lieu d’accomplir véritablement leur métier, en vérifiant par une lecture critique du livre les soi-disant-preuves annoncées et en rédigeant de véritables articles de fond sur les hypothèses truculentes développées dans ce livre.


Qui est le principal bénéficiaire de cette campagne de communication fallacieuse ?

Le Musée d’Orsay, qui fait tout pour occulter coûte que coûte au le monde de l’Art, le rajout malhonnête fait en 2014, de fausses bandes de tension autour de l’Origine du monde, bandes de tension miraculeusement apparues qui en étaient totalement absentes en 2007, certifié par le rapport officiel du C2RMF. Fausses bandes de tension, derrière lesquelles s’abrite depuis le Musée d’Orsay pour oser affirmer que l’Origine du monde n’a jamais été découpée.

NON, Constance Quéniaux n’a jamais été la face cachée de l’Origine du monde ! J’affirme que c’était Johanna Hiffernan !


(Appuyez sur le bouton Fake-News Constance Quéniaux de la page d’accueil: 8 pages d'explications)

0 vue